Webinaire: What will the EU and eastern Europe's countries' post-pandemic (green) energy future look-like?

Le 22 septembre, la Chambre de commerce franco-slovaque, avec 7 autres chambres de commerce françaises d'Europe centrale et orientale, a organisé un webinaire sur l'avenir de l'énergie verte et les implications de la pandémie COVID-19 pour la politique énergétique européenne. Parmi les intervenants figuraient un représentant de la Direction générale de l'énergie de la Commission européenne et des représentants de grandes entreprises multinationales opérant sur le marché de la production et de la fourniture d'énergie, de services et de solutions énergétiques innovantes.


Pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, la Commission européenne a accepté en septembre de renforcer ses ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. L'Union européenne a donc besoin d'efforts d'investissement importants, de la mobilisation des ressources publiques et privées pour décarboner l'énergie. L'investissement dans la capacité numérique, les infrastructures énergétiques et la technologie sera l'un des éléments clés de l'effort de relance.


M. Radoš Horáček de la Commission européenne, du département pour l’efficacité énergétique de la Direction générale de l'énergie, a présenté le plan financier de la Commission européenne, qui contribuera au relance de l'UE après la pandémie COVID-19 et soutiendra les investissements dans la transformation économique verte et numérique. Dans le même temps, il a appelé et soutenu les entreprises à soumettre des propositions et des projets qui contribueront à réaliser une transformation énergétique durable et pourront être financés sur le budget du plan de relance de l'UE.


Dans la deuxième partie du webinaire, les invités ont eu l'occasion de discuter et d'exprimer leur position sur plusieurs sujets lors d'une table ronde animée par M. Jozef Badid, analyste slovaque dans le secteur de l'énergie. Le panel de discussion comprenait des représentants des principaux acteurs du secteur de l'énergie : M. Miroslav Zajíček, directeur de la stratégie et de la réglementation chez Veolia Energie République tchèque, M. Stefan Popescu, directeur adjoint de la réglementation et des affaires publiques d'Engia Roumanie et M. Dejan Markovic, vice-président des systèmes électriques & Field Services pour l'Europe du Sud-Est à Schneider Electric Serbie.


Malgré l'impact négatif de la pandémie du COVID-19 sur les économies et les marchés de l'UE, les entreprises ont tiré de nombreuses leçons qui les aideront à continuer de se développer de manière durable. Ils ont convenu que la crise avait mis en évidence le potentiel de nouvelles technologies et accéléré la transformation numérique des entreprises, ce qui apporte des économies de coûts, de la flexibilité et la capacité de réagir plus rapidement au changement.


Les représentants des entreprises énergétiques ont souligné que les mesures visant à réduire les impacts environnementaux sont mises en œuvre à long terme et, plutôt que la crise elle-même, ce sont les décisions prises par les gouvernements des pays concernés pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie qui sont clés pour leurs activités. La transition énergétique vers l'énergie verte a un prix, et c’est pourquoi un soutien financier de la CE et des États pour l'investissement vert sera nécessaire pour atténuer l'impact social.
 

Le webinaire a été suivi par plus de 90 participants de 16 pays.

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Aucun événement ne correspond à votre recherche

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur Linkedin